NEWS MESSAGE

Préparations à base d’huiles essentielles : excipients et dosage
Rubrique: Médecine complémentaire

Une huile essentielle pure ne se mélange jamais à l’eau, et il faudra, pour la préparation d’un bain ou d’une tisane par exemple, toujours utiliser un dispersant adéquat (par ex. disper, labrafil, labrasol) en quantité 4 fois supérieure à la quantité d’huile essentielle à émulsionner.
Un bain aromatique contiendra au maximum 10 gouttes d’HE par 100 litres d’eau. Sans adjonction de dispersant, l’HE va flotter sur une eau à 40° et sera directement en contact avec la peau, pouvant occasionner des brûlures, surtout s’il s’agit d’une HE dermocaustique (cannelle par ex.).

Le miel est un moyen agréable de prendre les remèdes aromatiques par voie orale: 2-3 gouttes d’HE dans une cuillerée à café de miel. Le sirop d’érable ou un morceau de sucre de canne conviennent tout aussi bien. Les teintures-mères de plantes permettent également de diluer une HE, leurs propriétés spécifiques s’ajoutant à celles des molécules aromatiques.

Pour l’application topique des huiles essentielles, les huiles végétales sont des excipients idéaux, et le choix se fera en fonction de l’action thérapeutique recherchée: une huile plutôt visqueuse telle que l’huile d’avocat ou l’huile d’olive conviendra pour traiter une mycose localisée dans la couche cornée de l’épiderme. L’huile de germe de blé ou l’huile de jojoba serviront d’excipient pour agir au niveau de l’épiderme, par ex. pour traiter un psoriasis ou un eczéma; pour soulager une affection au niveau du derme, un prurit ou un urticaire par ex., on fera appel aux huiles de noisette et d’amande douce. Enfin, pour atteindre l’hypoderme, la synovie ou la musculature, le choix se portera sur les huiles de sésame et de noisette. On rappellera que les huiles essentielles phénolées ou riches en aldéhydes sont souvent agressives pour la peau et devront toujours être diluées à 20% maximum.

Les crèmes peuvent recevoir des concentrations d’HE variant entre 1 et 30% en fonction de leur caractère lipophile, et pour la fabrication de gels (gel de carbopol ou de méthylcellulose), il ne faudra pas dépasser 10 à 12%.

Selon leur taille, les suppositoires et ovules, fabriqués avec des cires spécialement conçues, peuvent contenir:
1-2 gouttes d’HE pour un suppositoire de 1 gr pour bébé
2-3 gouttes d’HE pour un suppositoire de 2 gr pour enfant
3-4 gouttes d’HE pour un suppositoire de 2 gr pour adulte
6-10 gouttes d’HE pour un ovule de 4 gr

On rappellera également de ne jamais placer les huiles essentielles pures dans le nez, l’oreille ni sur les muqueuses ano-génitales: une dilution de 5% dans l’huile végétale de noisette ou de sésame autorisera l’application sur ces muqueuses sensibles.

Source :
_L’aromathérapie, D. Baudoux, Editions Amyris, 2e édition 2008, p31

01.09.2011 08:09:35 / UABSE / 1400
DOC NEWS TOP 10

12. Dezember 2018
_Maladies invasives à méningocoques : adaptation des recommandations de vaccination
_SWISSMEDIC: Valproate, DHPC
10. Dezember 2018
_L’effet nocebo : illustration avec « l'affaire Levothyrox »
07. Dezember 2018
_Tamoxifène : la non-observance dans le traitement du cancer du sein à un stade précoce
05. Dezember 2018
_Nexvax2® : un vaccin thérapeutique prometteur dans la maladie cœliaque
03. Dezember 2018
_Fluoroquinolones : surrisque d’anévrisme et dissection de l'aorte
30. November 2018
_Journée mondiale du sida 2018 : lancement de la nouvelle campagne
29. November 2018
_SWISSMEDIC: Hydroxyéthylamidon, DHPC
28. November 2018
_Aciclovir en comprimé buccogingival muco-adhésif pour l’herpès labial
27. November 2018
_SWISSMEDIC: Ferinject® (carboxymaltose ferrique), DHPC


 
13.12.2018 databases | contact | links | archive | legal © HCI Solutions AG