NEWS MESSAGE

Echinococcose (Ténia du renard): incidence en augmentation
Rubrique: Information générale

L’incidence de l’échinococcose est en augmentation en Suisse, très probablement en relation avec la prolifération des renards observée en zones urbaine et rurale.  Avec 96 nouveaux cas signalés entre 2001 et 2005, c’est malgré tout une affection rare, l’homme n’étant pas un hôte naturel du parasite.

L’échinococcose alvéolaire humaine est une infection due à un parasite, le ténia Echinococcus multilocularis, que l’on rencontre principalement chez le renard, plus rarement chez le chien et le chat. En Suisse, env. 30% des renards sont infectés par E. multilocularis. Au stade adulte, le ténia parasite l’intestin grêle du renard. Ce dernier va contaminer l’environnement avec  les œufs de E. multilocularis qui, éliminés avec les selles, se déposent sur les plantes, les légumes, les fruits, les champignons et la terre. L’infection humaine est due à l’ingestion d’aliments contaminés par des excréments de renards, chiens ou chats, ou après contact direct avec un animal infecté. L’infection touche principalement le foie, occasionnellement d’autres organes, avec formation de kystes et envahissement progressif des tissus. Les premiers symptômes sont la plupart du temps atypiques, ce qui entraîne souvent un retard de diagnostic.

Le traitement repose sur la chirurgie et les médicaments antiparasitaires. Une résection complète de la lésion est possible dans 25 à 35% des cas. Un traitement antiparasitaire est prescrit à tous les patients, en principe pendant deux ans après une chirurgie curative et à vie dans les autres cas. L'albendazole est administré de manière continue à raison de 10-15 mg/kg/jour en deux doses prises avec un repas comprenant une source de graisses pour une biodisponibilité optimale. En cas d’intolérance, le mébendazole (40-50 mg/kg/jour) peut être prescrit. Le traitement antiparasitaire permet une stabilisation des lésions dans la majorité des cas, mais rarement une régression.

Dans ces conditions, la prophylaxie prend toute son importance et repose sur les mesures suivantes:
_Protéger les potagers contre les  incursions des renards
_Laver ou préférablement cuire les aliments (crudités, légumes, baies des bois) issus de la cueillette en forêt ou de potagers non protégés. Les oeufs d’échinocoque résistent à la congélation à -18°C.
_Utiliser des gants pour cultiver la terre et laver systématiquement les mains après contact avec un animal
_Ne pas mettre les crottes de renard dans le compost
_Ne manipuler les dépouilles de renards qu’avec des gants et les transporter dans des sacs en plastique.
_Vermifuger régulièrement les chiens et chats susceptibles de consommer des rongeurs infectés.

Source:
_Revue Médicale Suisse no340/2012/p989 Echinococcose : la menace du renard urbain

18.05.2012 09:36:29 / UARAN,UABSE / 3378

WWW LINKS
_OFSP, Maladies infectieuses - online
Ténia du renard (échinococcose)
_BAG, Infektionskrankheiten - online
Fuchsbandwurm (Echinokokkose)
_Institut für Parasitologie, Universität Zürich - online
Vorsicht Fuchsbandwurm! Merkblatt für Hundehalter
_Institut für Parasitologie Bern - online
Alveoläre Echinokokkose (AE)
DOC NEWS TOP 10

12. Dezember 2018
_Maladies invasives à méningocoques : adaptation des recommandations de vaccination
_SWISSMEDIC: Valproate, DHPC
10. Dezember 2018
_L’effet nocebo : illustration avec « l'affaire Levothyrox »
07. Dezember 2018
_Tamoxifène : la non-observance dans le traitement du cancer du sein à un stade précoce
05. Dezember 2018
_Nexvax2® : un vaccin thérapeutique prometteur dans la maladie cœliaque
03. Dezember 2018
_Fluoroquinolones : surrisque d’anévrisme et dissection de l'aorte
30. November 2018
_Journée mondiale du sida 2018 : lancement de la nouvelle campagne
29. November 2018
_SWISSMEDIC: Hydroxyéthylamidon, DHPC
28. November 2018
_Aciclovir en comprimé buccogingival muco-adhésif pour l’herpès labial
27. November 2018
_SWISSMEDIC: Ferinject® (carboxymaltose ferrique), DHPC


 
13.12.2018 databases | contact | links | archive | legal © HCI Solutions AG