NEWS MESSAGE

Temps de Quick et INR
Rubrique: Information générale

Les patients sous anticoagulation par des antagonistes de la vitamine K doivent régulièrement contrôler leur temps de Quick. Quelle est donc la définition de cette valeur?

Le nom de «temps de Quick» provient de son instaurateur, le médecin et biochimiste américain Armand James Quick (1894-1978). Le temps de Quick, appelé aussi temps de prothrombine ou temps de thromboplastine, permet d’une part de détecter des perturbations au niveau de la voie exogène de la coagulation, d’autre part il est utilisé dans la surveillance des traitements par antivitamines K.

Le test consiste à déterminer le temps de coagulation du plasma, en présence de thromboplastine tissulaire et de calcium. Le temps de prothrombine est exprimé en secondes et correspond au temps écoulé entre l’adjonction des réactifs (thromboplastine et calcium) et l’apparition du caillot de fibrine. La valeur ainsi obtenue est comparée au temps de coagulation d’un plasma témoin, puis convertie en taux de prothrombine (TP), exprimé en pourcentage :

Taux de prothrombine (%) = temps de Quick du patient (sec) / temps de Quick du témoin (sec)

Chez les personnes en bonne santé, les valeurs normales se situent entre 70% et 120%. Chez les sujets traités par les antivitamines K, les valeurs cibles correspondent à des taux d’environ 15% à 35%, selon le tableau clinique.

Différents facteurs influencent le temps de Quick, tels que le type de thromboplastine utilisée et l’hétérogénéité des lots de thromboplastine; les résultats ne peuvent donc pas être comparés entre laboratoires.

Une standardisation des résultats a été rendue possible grâce à l’introduction de l’INR (International Normalized Ratio). Contrairement au temps de Quick, l’INR n’est soumis à aucune fluctuation et doit être préféré lors de l’instauration d’un traitement par antivitamines K. L’INR est calculé comme suit:   

INR = Taux de prothrombine ISI

L’ISI (International Sensitivity Index) caractérise la thromboplastine utilisée par rapport à une thromboplastine de référence fournie par l’OMS. Il doit être calculé pour chaque nouveau lot.

Les valeurs cibles de l’INR dépendent du tableau clinique et varient de 2.0 à 4.5:
_thrombose veineuse profonde de la jambe, embolie pulmonaire, fibrillation auriculaire: 2.0 à 3.0
_prothèse valvulaire mécanique: 3.0 à 4.5

Les patients traités au long cours par les anticoagulants ont la possibilité d’effectuer eux-mêmes les mesures de l’INR. La manipulation de l’appareil d’autocontrôle de l’INR (Coaguchek ®) nécessite une éducation adéquate du patient (voir liens ci-dessous).

Sources:
_Guide pratique des analyses médicales, P. Dieusaert, Maloine 2009
_Pschyrembel, klinisches Wörterbuch; Verlag Walter de Gruyter; 264. Auflage 2013; p2085
_Vera Zylka-Menhor et al.;
Laborwerte im Beratungsgespräch; 4. überarbeitete Auflage 2007; Govi-Verlag; p85

10.06.2013 08:35:47 / UAMST,UAEBE / 3044

WWW LINKS
_Schweizerische Stiftung für Patienten mit Blutverdünnung
Selbstkontrolle
_Aerzteblatt - online
Basiswissen Gerinnungslabor
_Laborlexikon - online
Quick-Wert
_Laborlexikon - online
Patienteninformation zum Quick-Wert und der INR
DOC NEWS TOP 10

15. Februar 2019
_« Petits » fumeurs : risque cardiovasculaire sérieusement augmenté
13. Februar 2019
_NEW DRUG: Dolutégravir, rilpivirine (Juluca), bithérapie du VIH
_

SWISSMEDIC : Mydrane® (tropicamide, phénylephrine, lidocaïne), DHPC

11. Februar 2019
_Antidépresseurs : efficacité et acceptabilité
08. Februar 2019
_Cystite chez la femme : Faut-il préférer la fosfomycine ou la nitrofurantoïne ?
06. Februar 2019
_NEW DRUG: Budésonide (Jorveza®) pour le traitement de l'oesophagite à éosinophiles
04. Februar 2019
_SWISSMEDIC : Fluoroquinolones par voie systémique ou inhalée, HPC
_NEW DRUG : Emicizumab (Hemlibra®), premier anticorps dans l’hémophilie A
01. Februar 2019
_SWISSMEDIC: Lartruvo® (olaratumab), DHPC
_Diphtérie et tétanos : recommandations pour le remplacement de la vaccination


 
17.02.2019 databases | contact | links | archive | legal © HCI Solutions AG