NEWS MESSAGE

Dermatite du baigneur - Généralités
Rubrique: Information générale

Cette affection dermatologique sévit sous forme d'épidémies estivales chez les personnes qui se baignent en eau douce ou salée (lacs, étangs, mer). Elle est provoquée par des larves (cercaires) de trématodes, Trichobilharzia szidati et Trichobilharzia ocellata, qui sont des parasites infectant des oiseaux (canards, cygnes, etc) et rongeurs (castor, rats musqués) vivant dans les milieux aquatiques.
Présente dans le monde entier, la dermatite du baigneur  ou dermatite cercarienne s’observe surtout durant les mois d’été. En Suisse, ce sont surtout les canards qui sont infectés, c’est pourquoi on appelle généralement les cercaires « puces de canard ».

Lorsque la température de l’eau dépasse 20 - 22°C, les cercaires quittent en nombre important leur hôte intermédiaire, un escargot d’eau, pour pénétrer sous la peau des oiseaux aquatiques par exemple. Incapables de faire la distinction avec la peau de l’homme, ces larves d’env. 1 mm peuvent accidentellement pénétrer l’épiderme humain, où elles ne survivent toutefois pas.
Les cercaires provoquent une réaction allergique qui débute par un prurit pouvant apparaître quelques minutes ou quelques jours après la baignade. Des vésicules rouges (3 - 8 mm) se développent dans les 12 heures et peuvent se transformer en petites cloques. L’éruption survient généralement 10 à 24 h après le bain, son intensité dépend du degré de sensibilisation. Le prurit et l’exanthème atteignent une intensité maximale après 24 - 48 h. A partir du 3ème jour les lésions évoluent et disparaissent progressivement sans laisser de traces après 10 à 20 jours. Les lésions apparaissent sur les zones non recouvertes par le maillot de bain, contrairement à l’éruption du baigneur en mer qui se produit sous le maillot.

Les symptômes initiaux sont souvent mineurs lors de la première exposition, par contre des baignades fréquentes et des contacts répétés avec ces parasites provoquent des réactions de défense amplifiées.   

Littérature :
_Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV,  Dermatite du baigneur
_Revue Médicale Suisse 513/2016/p695 "Qui s'y frotte s'y pique" : réactions urticariennes aux insectes de nos régions
_Maladies cutanées - Diagnostic et traitement, Th.P. Habif, Editions Elsevier 2008, p325

27.06.2017 16:51:05 / UARAN,UAMST / 895

WWW LINKS
_Doc News no 4005
Dermatite du baigneur - Traitement et prévention
_Doc News Nr 4005
Badedermatitis - Behandlung und Prävention
_BLV - online
Fragen und Antworten: Badedermatitis
_OSAV - online
Questions et réponses: Dermatite du baigneur
_CDC, Centers for Disease Control and Prevention
Parasites - Cercarial Dermatitis (also known as Swimmer's Itch)
DOC NEWS TOP 10

12. Dezember 2018
_Maladies invasives à méningocoques : adaptation des recommandations de vaccination
_SWISSMEDIC: Valproate, DHPC
10. Dezember 2018
_L’effet nocebo : illustration avec « l'affaire Levothyrox »
07. Dezember 2018
_Tamoxifène : la non-observance dans le traitement du cancer du sein à un stade précoce
05. Dezember 2018
_Nexvax2® : un vaccin thérapeutique prometteur dans la maladie cœliaque
03. Dezember 2018
_Fluoroquinolones : surrisque d’anévrisme et dissection de l'aorte
30. November 2018
_Journée mondiale du sida 2018 : lancement de la nouvelle campagne
29. November 2018
_SWISSMEDIC: Hydroxyéthylamidon, DHPC
28. November 2018
_Aciclovir en comprimé buccogingival muco-adhésif pour l’herpès labial
27. November 2018
_SWISSMEDIC: Ferinject® (carboxymaltose ferrique), DHPC


 
13.12.2018 databases | contact | links | archive | legal © HCI Solutions AG