NEWS MESSAGE

Aoûtats: gare aux démangeaisons!
Rubrique: Actuel

Comme chaque été, les aoûtats (Trombicula autumnalis) font parler d’eux! Ils sévissent en zone rurale, généralement vers la fin de l’été et au début de l’automne, selon les années entre les mois de juillet et octobre. Les aoûtats provoquent une dermatose accompagnée de violentes démangeaisons, la trombidiose ou trombiculose, appelée également érythème automnal. Les pelouses et gazons ombragés et humides sont les endroits les plus infestés par les aoûtats, mais on les trouve également dans les bois, les prairies et les broussailles.

Les aoûtats (syn. rougets) sont de minuscules acariens d’environ 2 mm de long
qui se nourrissent de végétaux et d’invertébrés. Seules les larves sont parasites et elles sont peu spécifiques, infestant le chien, le chat, le bétail, mais aussi l’homme. 
Chez l’homme, les larves se fixent de préférence pour se gorger aux plis et points de striction des vêtements, à la ceinture et aux chevilles par exemple. Elles sécrètent une substance capable de digérer les tissus dont elles se nourrissent. Les piqûres et le repas des larves sont à l'origine d'une inflammation cutanée, se traduisant par l'apparition de rougeur et de papules au centre desquelle les minuscules larves rouge-orangées sont visibles. Généralement ces larves ne séjournent que quelques heures sur l’homme, et sont éliminés par le grattage, les vêtements ou lors de la toilette.

Les symptômes apparaissent 4 à 36 heures après l’infestation, atteignant un maximum au 2ème et au 3ème jour. Le traitement est uniquement symptomatique avec l’administration d’antiprurigineux (antihistaminiques par voie orale et corticoïdes locaux), pour éviter les lésions de grattage et la surinfection. L’érythème disparaît spontanément après 10 à 14 jours.

Comme mesure préventive, on peut appliquer des produits répulsifs ou des insecticides sur les vêtements; le bain ou la douche tout de suite après l’exposition permettent de diminuer le risque d’infestation. Pendant les périodes et dans les endroits à risques, les pelouses infectées peuvent être traitées avec des produits acaricides en pulvérisation.

Littérature:
_Pharmactuel 2/1999/p11: Ces petites bêtes qui piquent
_Dermatologie Manuel et Atlas, G. Rassner, Maloine 2006, p96

21.09.2012 10:58:17 / UARAN,UABSE / 968

WWW LINKS
_Institut für Medizinische Parasitologie der Universität Bonn
Merkblatt zum Problem der Trombidiose des Menschen
_Dossiers jardin.ch
Les Aoûtats
DOC NEWS TOP 10

15. Februar 2019
_« Petits » fumeurs : risque cardiovasculaire sérieusement augmenté
13. Februar 2019
_NEW DRUG: Dolutégravir, rilpivirine (Juluca), bithérapie du VIH
_

SWISSMEDIC : Mydrane® (tropicamide, phénylephrine, lidocaïne), DHPC

11. Februar 2019
_Antidépresseurs : efficacité et acceptabilité
08. Februar 2019
_Cystite chez la femme : Faut-il préférer la fosfomycine ou la nitrofurantoïne ?
06. Februar 2019
_NEW DRUG: Budésonide (Jorveza®) pour le traitement de l'oesophagite à éosinophiles
04. Februar 2019
_SWISSMEDIC : Fluoroquinolones par voie systémique ou inhalée, HPC
_NEW DRUG : Emicizumab (Hemlibra®), premier anticorps dans l’hémophilie A
01. Februar 2019
_SWISSMEDIC: Lartruvo® (olaratumab), DHPC
_Diphtérie et tétanos : recommandations pour le remplacement de la vaccination


 
17.02.2019 databases | contact | links | archive | legal © HCI Solutions AG